Marketing

Comment vendre son produit et se positionner sur le marché ?

Le 19/07/2021
vente en ligne

Avec l’explosion d’internet et des réseaux sociaux, il n’a jamais été aussi simple de vendre ses produits. Du moins, c’est l’impression que nous avons en parcourant les milliers de pages de vente de produits de tous les genres.

Il existe aussi des ventes plus conventionnelles, telles que la vente par téléphone ou dans des points de vente. S’improviser dans la vente n’est pas chose aisée et certaines étapes sont primordiales avant de se lancer.

Se mettre à la vente de produits

Tout d’abord, il est primordial de déterminer quel sera le produit, ou la famille de produits dont nous souhaitons la commercialisation. L’une des étapes cruciales est la connaissance parfaite de son produit. En effet, avant de s’attaquer à un segment de marché, il faut faire une étude minutieuse du produit que l’on propose.

Étapes d’une bonne vente de produits

Connaître son produit, comme cité plus haut, est la condition sine qua non pour pouvoir le vendre. En effet, un commercial qui ne maîtrise pas son produit sous toutes ses coutures sera totalement incapable de le vendre et de le défendre.

Il faut connaître les moindres détails du produit que l’on souhaite vendre, ses caractéristiques, son utilisation, son histoire ou son origine, ses avantages et ses inconvénients. Une fois que l’on maîtrise ces données, il faut pouvoir anticiper chaque question d’un éventuel client et ne jamais douter un instant pour y répondre.

Pour pouvoir vendre un produit, il faut aussi faire preuve d’enthousiasme vis-à-vis de ce dernier. Être pleinement convaincu de son utilité, de ses avantages, savoir défendre ses points forts et parler des points faibles sans que cela ne desserve la vente.

Une bonne présentation de produit

Si vous choisissez de faire une vente en porte-à-porte avec vos clients ou par téléphone, vous devez être capable de présenter le produit de manière optimale. La vente en ligne aussi nécessite une maîtrise parfaite. Toutes les informations que vous jugerez nécessaires doivent figurer sur un support.

Que ce soit le conditionnement, le packaging, votre page de vente en ligne ou encore des affiches et des tracts de vente, vos supports de commercialisation doivent pouvoir répondre dans un premier temps aux questions basiques d’un client lambda. Parmi les informations qui doivent être mises en avant :

  • Quel est ce produit ? Le packaging peut servir d’information première, l’emballage doit contenir les informations comme le nom de la marque, la dénomination du produit ainsi que les composants.
  • À quoi sert-il ? C’est à vous d’argumenter et d’expliquer cela en vantant les avantages du produit et en tentant d’expliquer dans un langage clair et accessible à tous son utilité ainsi que l’importance de l’acquérir.
  • Veillez à ce que les informations qui figurent sur le packaging soient vraies et totalement lisibles.
  • Si vous devez réserver un budget pour le packaging, veillez à ce que ce dernier soit suffisant pour produire des images de haute résolution et un graphisme de qualité.

Savoir à qui vendre le produit

Lorsque l’on souhaite vendre un produit, il ne suffit pas seulement de le mettre sur le marché et d’attendre que ce dernier soit acheté. En effet, une bonne connaissance du marché permet de faire une bonne vente, d’accroître ses parts de marché et de fidéliser une clientèle qui va durer dans le temps.

Une étude précise doit être menée avant d’entamer une quelconque vente de produit, il s’agit de ce qu’on appelle en marketing : le SCP. C’est-à-dire : la segmentation, le ciblage et le positionnement.

Le marketing au service de la vente de produits

En quoi cela est-ce utile et que veulent dire ces acronymes ? La segmentation permet, dans un premier temps, de découper son marché pour déterminer quel est le segment idéal et le profil de l’acheteur que l’on veut atteindre.

Le ciblage permettra de savoir quel message choisir pour pouvoir cibler ce même segment, c’est-à-dire, l’acheteur idéal. Le positionnement, quant à lui, permettra de déterminer quelle image on souhaite laisser dans l’esprit du client, une fois le produit acheté et consommé.

C’est ce positionnement qui permettra au client de revenir et de créer ainsi une fidélité et des habitudes de consommation. Vous l’aurez compris, il s’agit certes d’un jargon un peu complexe, mais important à acquérir si l’on souhaite faire une bonne vente et surtout, si l’on souhaite maîtriser le b.a.-ba du marketing et du commerce.

Quelle que soit l’option que vous choisirez, qu’il s’agisse de vente sur internet, par téléphone ou dans un point de vente, vendre des produits ne s’improvise pas. En plus des qualités humaines requises pour être un bon commerçant, à savoir l’enthousiasme et la sociabilité, il faut aussi étudier minutieusement son produit et être capable de le défendre et de le faire aimer.

Ansel