Sofiane Hadji “On est obligé d’user de l’audace pour sortir de ce labyrinthe.”

Sofiane Hadji : « on est obligé d’user de l’audace pour sortir de ce labyrinthe.” L’Association des étudiants et professionnels de Bobigny (AEPB) fête cette semaine ses 2 ans. Occasion de revenir sur une initiative audacieuse et importante : les liens tissés pour permettre aux jeunes de trouver un emploi. Rencontre avec Sofiane Hadji, secrétaire générale de […]

PIERRE-EMMANUEL GUYARD OU L’AUDACIEUX DU WEB AU SERVICE DES CITOYENS

Conseiller municipal délégué au Numérique de Saint-Cyr-L’Ecole, il s’investit pleinement pour les élections cantonales.

Rencontre avec Pierre-Emmanuel Guyard, 27 ans, citoyen impliqué au service des autres

Pierre-Emmanuel Guyard
Pierre-Emmanuel Guyard

« La suprême récompense du travail n’est pas ce qu’il vous permet de gagner mais ce qu’il vous permet de devenir »,

Il pourrait faire sienne cette sentence de John Ruskin. Pierre-Emmanuel Guyard interroge le sens et l’être en s’investissant auprès des autres avec comme maitre-mot : « respect ».

Il entend « rendre ce qu’ [on] lui a donné. » en évoquant son père, figure qu’il admire, pour son parcours de vie, sa ténacité et sa capacité à se construire. Il se rappelle l’injonction paternelle : « fonce ! » comme un élan à franchir pour avancer encore.

Le voici à s’investir pour les candidats qu’il défend avec conviction pour élections des 22 et 29 mars prochains : Philippe Benassaya, Maire de Bois d’Arcy,  Sonia Brau, 1er Maire-adjoint de Saint-Cyr-l’Ecole.

« Un regain d’énergie »

En mouvement sans arrêt, campagne sur le terrain pour les cantonales, live-tweet des réunions publiques, séances intensives de running et de trail,  un vrai « regain d’énergie ». Petit, déjà, les activités sportives sont légion : courses à pied, parties de foot, autant de loisirs pour tenter de canaliser cette énergie.

Les lectures d’ouvrages sont variées. Il évoque ainsi la biographie consacrée à Nicolas Sarkozy Un Pouvoir nommé désir de Catherine Nay, Place Tahrir : Une révolution inachevée de Rabha Attaf ou encore Big data, penser l’homme et le monde autrement de Gilles Babinet. Toujours à l’affut de l’altérité pour confronter les regards sur les visions.

Mobilisé dès les premières heures du jour, Pierre-Emmanuel Guyard est présent sur la place du marché de Saint-Cyr, les tracs en nombre, le sourire aux lèvres, à discuter et échanger « cordialement » précise-t-il avec les badauds. Un moment -clé ? Le 31 mars 2014, le jour des résultats du second tour des municipales, le maire Bernard Debain, UMP, est réélu. La joie est au rendez-vous. « C’est la victoire d’une équipe » souligne heureux Pierre-Emmanuel.

Un bref coup d’œil à son portable et la voici lancé sur les enjeux et les « opportunités du numérique » en mettant en avant une véritable stratégie sur les réseaux. Le jeune cadre est connecté, toujours prêt à répondre aux sollicitations, il est présent sur twitter (@Pierre_Guyard).

Une fois lancé sur le numérique, sujet qu’il maitrise, le Saint-Cyrien parle des responsabilités qu’il a en étant chargé de l’informatique et de la e-administration. Toujours en éveil, l’univers des incubateurs de start-up l’intéresse véritablement. Le voilà lancé sur le devenir fabuleux du big data et à évoquer l’importance du numérique pour les municipalités.

« Combatif », il ne démord pas, avance, va de l’avant au service la ville qui l’a vu grandir. Son ambition ? « Redonner une lueur d’espoir ». Il évoque le passé et la renommée de la ville historique qu’est Saint-Cyr mais aussi ses potentialités et ses lieux de sociabilité.

Il ne démord pas, avance, va de l’avant au service de Saint-Cyr

Pierre-Emmanuel est conscient et revendique « l’exigence du résultat ». Ce sens du service n’est en rien une posture. Bien au contraire, impliqué auprès de ses camarades de classe, au collège, puis au lycée, il entend « représenter » et « fédérer »

Gourmet et syncrétique, il apprécie le Chasse-Spleen 2010, les repas en famille. Il évoque également les vacances à la Rochelle.  Des instants de joie qu’il saisit. Il se dit « épanouit », dans un « état de plénitude » en étant à 100 à l’heure et pleinement dans ce qu’il vit « en remplissant chaque instant ».

La politique, avec l’humain au centre, a décidément de beaux jours devant elle ! Pierre-Emmanuel Guyard redonne pleinement vie aux mots de Churchill, « l’on vit de ce que l’on obtient, l’on construit sa vie de ce que l’on donne. »

Plus d’informations : http://saintcyraucoeur.over-blog.com/

Mathilde Aubinaud

Les Nouveaux Fromagers: Le pari gagnant du fromage !

Les Nouveaux Fromagers: Le pari gagnant du fromage !

Olivier Birade, cofondateur des Nouveaux Fromagers
Olivier Birade, cofondateur des Nouveaux Fromagers

Et si le fromage au lait cru retrouvait ses lettres de noblesse ? Et si chaque mois, vous receviez quatre fromages d’exception choisis avec soin ? Rencontre avec Olivier Birade, cofondateur des Nouveaux Fromagers.

Après plusieurs années dans les paris sportifs entre Londres et Paris, Olivier décide de parier et de miser sur des fromages d’exception. Il cofonde, avec Arthur Bernard, Les Nouveaux Fromagers, premier site internet proposant un abonnement mensuel à une sélection de fromages d’exception.

Chaque mois, le gourmet curieux et assoiffé de nouveautés reçoit pas moins de quatre fromages au lait cru dans une box avec un conditionnement garantissant la fraicheur comme la qualité des fromages. Ces fromages, connus ou bien de véritables découvertes, sont accompagnés d’un livret de dégustation « dans une démarche pédagogique » à laquelle tient Olivier. Avec ce livret, c’est une occasion d’en savoir plus sur le met que l’on s’apprête à savourer. Ainsi, on découvre l’histoire du Pont-L’évêque ou encore celle du Jefou et celle de leurs producteurs..avis aux curieux !

Entreprendre avec passion

Retour en arrière. L’idée des Nouveaux Fromagers nait en janvier 2013, le site des Nouveaux Fromagers est lui lancé en octobre 2013. Olivier s’inscrit et suit une formation de crémier-fromager à la recherche de fabrication traditionnelle. Pour ce Béarnais, né en 1984, se lancer dans le fromage a véritablement du sens. Il aurait pu continuer dans le marketing, dans une sphère jeune et dynamique après de brillantes études à l’ESSEC dans la chaire Marketing Sportif. Il est d’ailleurs le premier de sa prépa de Pau à intégrer une école de commerce parisienne. Mais non. Il a soif de projets nouveaux. Ce sera « Les Nouveaux Fromagers », qu’il cofonde avec un de ses camarades de l’école : Arthur. Féru de sports, en particulier de foot et de rugby, il entreprend avec passion.

« Travailler avec le fromage » lance-t-il avec un enthousiasme certain. Son ambition c’est d’être au côté des producteurs en étant leur relais. Le monde de l’agriculteur lui est proche. Dans sa famille paternelle, ce sont des générations de céréaliers qui se sont succédées. Ce jeune issu du monde rural entend sublimer le fromage tout en le modernisant. Le voilà lancé. Toujours à l’affut de nouveautés, il a proposé pour le mois de novembre un mariage entre Les Nouveaux Fromagers et le Petit Ballon, un abonnement de vins choisis par un ancien sommelier du Ritz, Jean-Michel Deluc.

Le succès est au rendez-vous comme en témoignent des consommateurs appartenant à des univers différents. Citons ainsi les néophytes urbains ou encore  les familles rurales qui n’ont pas de fromages au lait cru à proximité. Olivier invite à « déguster » le fromage en savourant pleinement la texture seule. Puis en la mariant avec des spiritueux, du vin, du chocolat, du café ou encore du thé. Blasé ? Certainement pas, il aime découvrir, apprendre. Alors quels sont les fromages qu’il préfère ? Il cite spontanément 2 fromages qu’il a fait découvrir cette année à ses clients : la Tomme des Allobroges, fromage de Savoie, et le Monlesi, petite pépite venue de Suisse. Débrouillard, l’entrepreneur suit le chemin de ses parents qu’il admire, tous deux chefs d’entreprise. Alors avec Les Nouveaux Fromagers, il avance plutôt très bien. Les Nouveaux Fromagers ont été primés dans la catégorie Concept lors de l’édition 2014 du concours régional de l’innovation alimentaire.

« Le fromage au lait cru n’est pas mort, il sent juste un peu fort ! »

Après la France, direction le Royaume-Uni pour cette fin d’année puis d’autres voisins européens comme la Belgique et l’Allemagne pour enfin promouvoir le fromage sur l’ensemble du continent. Une ambition et une énergie au service des Nouveaux Fromagers avec cette jolie signature : « Le fromage au lait cru n’est pas mort, il sent juste un peu fort ! »

Alors, amis gourmands et curieux, qu’attendez-vous pour passer au fromage ?

Retrouvez Les Nouveaux Fromagers sur leur site internet :

lesnouveauxfromagers.fr

Mathilde Aubinaud

Mon portrait d’un jeune entrepreneur à retrouver sur le site des Jeunes de Versailles

Retrouvez sur le site internet Jeunes à Versailles,

l’article que j’ai rédigé: le portrait du mois de février,

sur Louis Haincourt, jeune entrepreneur qui a créé sa société de coque d’I-phone: « Dealer de Coque »

http://www.jversailles.fr/detail-article/?tx_ttnews%5Btt_news%5D=331&cHash=0c817a527e30c874bb085c9360a08cce