La Cuisine du Faubourg, votre meilleur allié gourmand

Maxime Besson-Vivenzi

Face à l’excuse maintes fois ressortie « Je ne sais pas cuisiner », Cuisine du Faubourg est La réponse innovante. La start-up propose la 1ère Box de petits plats déjà cuisinés et livrés directement chez vous et des « plateaux repas français de caractère livrés chauds » pour les entreprises. Cuisine du Faubourg compte sur vous pour lancer son Projet A Table!

RENDEZ-VOUS TOUS SUR:  http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/1-clic-60-minutes-de-gagnees-chaque-semaine            

 Rencontre avec le Co-fondateur et Président, Maxime Besson-Vivenzi.

Avec enthousiasme et des dizaines d’idées fusant à la minute, Maxime Besson-Vivenzi nous entraine dans son univers virevoltant. De son enfance passée en Auvergne, au Puy-en-Velay, il se souvient des repas conviviaux autour du pot-au-feu, de la crème brûlée, des mets qui lui tiennent à cœur. Il célèbre, plus que tout, la cuisine familiale. Maxime évoque ses parents qui ont toujours cuisiné.

dejeunerDirection la capitale, quelques années plus tard « là où se passent de nombreuses choses », il investit alors la sphère de la finance et des cabinets ministériels. Un parcours brillant. Jusqu’au jour où…le déclic a lieu. De ses chroniques régulières, les mardis et jeudis en direct, consacrées à l’art de vivre pour Sud Radio, il se réjouit de partager et d’échanger avec les auditeurs et ses amis également.

Benjamin Le Moal et Maxime Besson-Vivenzi
Benjamin Le Moal et Maxime Besson-Vivenzi

Toujours à l’affut d’adresses, de nouveautés, il aime à faire découvrir des endroits plaisants à l’image de L’Hôtel rue des Beaux-Arts dans le 6eme qui propose son propre chocolat chaud.

Se définissant comme « gourmand et gourmet », il savoure le champagne Rousseaux-Fresnet avec délectation. Maxime est, affirme-t-il, « en veille permanente ». Curieux et exigeant, il fait attention au service « on vient pour la cuisine du chef et on revient pour le service. ».

Déterminé, il avance, va de l’avant « Je ne lâche rien ». Il cofonde alors Cuisine du Faubourg avec le Chef Benjamin Le Moal formé à Ferrandi Paris, chez des Chefs étoilés et des Meilleurs Ouvriers de France.

Avec cette start-up il mène les entreprises et les particuliers dans une alliance qu’il définit comme « chic et tradi » à Paris et dans la petite couronne. Cuisine-du-faubourg03Ses produits «sont « frais, de saison et français ». Cet univers foisonnant est empli de surprises. Chaque semaine dans sa BOX, le gourmet reçoit en plus des plats déjà cuisinés par le chef : une recette, un petit message par exemple, une occasion de tisser au fur et à mesure des liens étroits.

La BOX est fermée, le suspense est au rendez-vous et là on assiste à une alliance de saveurs et de couleurs « comme dans la cuisine de Maman ». Avec ce concept, il a pour ambition de « revenir aux fondamentaux du repas ». Ce qui importe ? « Entendre le «’ c’était bon ! ‘»

L’environnement s’inscrit au cœur de la démarche. L’entrepreneur prône le zéro déchet en refusant tout impact environnemental. La BOX livrée la semaine précédentes est échangée par une BOX pleine, l’abonnement mensuel prend alors tout son sens.

5 e¦ütapes

Son regard d’entrepreneur et de journaliste est important. Ces métiers entretiennent des liens étroits avec « l’écoute active » et en proposant des solutions de qualité. Il cite alors Alain Ducasse « Il n’ y a pas de petits, pas de grands, il y a des chefs qui font de la qualité ». Qualité, voilà le maître mot !

Décidément, Maxime a bien trouvé la recette du bonheur tout en saveur et en partage avec Cuisine du Faubourg !

Mathilde Aubinaud

logo-libreConsultez le site internet http://www.cuisinedufaubourg.fr/

Twitter : @cuisinedufg

Les Nouveaux Fromagers: Le pari gagnant du fromage !

Les Nouveaux Fromagers: Le pari gagnant du fromage !

Olivier Birade, cofondateur des Nouveaux Fromagers
Olivier Birade, cofondateur des Nouveaux Fromagers

Et si le fromage au lait cru retrouvait ses lettres de noblesse ? Et si chaque mois, vous receviez quatre fromages d’exception choisis avec soin ? Rencontre avec Olivier Birade, cofondateur des Nouveaux Fromagers.

Après plusieurs années dans les paris sportifs entre Londres et Paris, Olivier décide de parier et de miser sur des fromages d’exception. Il cofonde, avec Arthur Bernard, Les Nouveaux Fromagers, premier site internet proposant un abonnement mensuel à une sélection de fromages d’exception.

Chaque mois, le gourmet curieux et assoiffé de nouveautés reçoit pas moins de quatre fromages au lait cru dans une box avec un conditionnement garantissant la fraicheur comme la qualité des fromages. Ces fromages, connus ou bien de véritables découvertes, sont accompagnés d’un livret de dégustation « dans une démarche pédagogique » à laquelle tient Olivier. Avec ce livret, c’est une occasion d’en savoir plus sur le met que l’on s’apprête à savourer. Ainsi, on découvre l’histoire du Pont-L’évêque ou encore celle du Jefou et celle de leurs producteurs..avis aux curieux !

Entreprendre avec passion

Retour en arrière. L’idée des Nouveaux Fromagers nait en janvier 2013, le site des Nouveaux Fromagers est lui lancé en octobre 2013. Olivier s’inscrit et suit une formation de crémier-fromager à la recherche de fabrication traditionnelle. Pour ce Béarnais, né en 1984, se lancer dans le fromage a véritablement du sens. Il aurait pu continuer dans le marketing, dans une sphère jeune et dynamique après de brillantes études à l’ESSEC dans la chaire Marketing Sportif. Il est d’ailleurs le premier de sa prépa de Pau à intégrer une école de commerce parisienne. Mais non. Il a soif de projets nouveaux. Ce sera « Les Nouveaux Fromagers », qu’il cofonde avec un de ses camarades de l’école : Arthur. Féru de sports, en particulier de foot et de rugby, il entreprend avec passion.

« Travailler avec le fromage » lance-t-il avec un enthousiasme certain. Son ambition c’est d’être au côté des producteurs en étant leur relais. Le monde de l’agriculteur lui est proche. Dans sa famille paternelle, ce sont des générations de céréaliers qui se sont succédées. Ce jeune issu du monde rural entend sublimer le fromage tout en le modernisant. Le voilà lancé. Toujours à l’affut de nouveautés, il a proposé pour le mois de novembre un mariage entre Les Nouveaux Fromagers et le Petit Ballon, un abonnement de vins choisis par un ancien sommelier du Ritz, Jean-Michel Deluc.

Le succès est au rendez-vous comme en témoignent des consommateurs appartenant à des univers différents. Citons ainsi les néophytes urbains ou encore  les familles rurales qui n’ont pas de fromages au lait cru à proximité. Olivier invite à « déguster » le fromage en savourant pleinement la texture seule. Puis en la mariant avec des spiritueux, du vin, du chocolat, du café ou encore du thé. Blasé ? Certainement pas, il aime découvrir, apprendre. Alors quels sont les fromages qu’il préfère ? Il cite spontanément 2 fromages qu’il a fait découvrir cette année à ses clients : la Tomme des Allobroges, fromage de Savoie, et le Monlesi, petite pépite venue de Suisse. Débrouillard, l’entrepreneur suit le chemin de ses parents qu’il admire, tous deux chefs d’entreprise. Alors avec Les Nouveaux Fromagers, il avance plutôt très bien. Les Nouveaux Fromagers ont été primés dans la catégorie Concept lors de l’édition 2014 du concours régional de l’innovation alimentaire.

« Le fromage au lait cru n’est pas mort, il sent juste un peu fort ! »

Après la France, direction le Royaume-Uni pour cette fin d’année puis d’autres voisins européens comme la Belgique et l’Allemagne pour enfin promouvoir le fromage sur l’ensemble du continent. Une ambition et une énergie au service des Nouveaux Fromagers avec cette jolie signature : « Le fromage au lait cru n’est pas mort, il sent juste un peu fort ! »

Alors, amis gourmands et curieux, qu’attendez-vous pour passer au fromage ?

Retrouvez Les Nouveaux Fromagers sur leur site internet :

lesnouveauxfromagers.fr

Mathilde Aubinaud