Entreprise

Les nouvelles tendances dans le monde du travail à l’ère du digital

Par Emma Quinkal, le octobre 4, 2020

Oui le monde du travail est en train de changer ! Avec la montée en puissance du digital, on voit peu à peu les métiers et les usages se transformer. De nouvelles tendances émergent dans les entreprises : management transversal, digitalisation, automatisation des tâches, culture de la compétence, responsabilisation, prise en compte de l’intelligence émotionnelle et des soft skills, sont autant de tendances qui prennent de l’ampleur ces dernières années. Mais concrètement, comment cela se traduit-il ? Quels sont les derniers chiffres qui prouvent que ces changements se produisent ? Et enfin, à quoi va ressembler le marché de l’emploi demain ? Autant de questions actuelles qui méritent vraiment d’être abordées.

Quand la révolution du numérique transforme le monde de l’emploi

Eureka ! Le numérique est entré dans nos vies il y a quelques années maintenant, et depuis, il n’a cessé d’expanser pour transformer nos habitudes et nos pratiques. L’utilisation massive du web et l’explosion de la Data ont fait que les entreprises n’ont eu d’autre choix que de s’adapter. Comment ? En trouvant des solutions pour prendre en charge ces nombreuses données et en instaurant de nouvelles méthodes organisationnelles au sein de leurs structures. Ces solutions ont pris la forme d’outils divers tels que l’automatisation, la centralisation des données, le management collaboratif, etc. Il est donc avéré que le monde du travail a changé et bien entendu il poursuit sa transformation rapide à mesure des évolutions technologiques. Mais on ne peut affirmer cela sans donner quelques chiffres pour poser le cadre.

Les derniers chiffres de l’Internet attestent de ce monde qui change

  • On comptait 3,81 milliards d’internautes dans le monde en 2017 et 39% de la population mondiale utilisait quotidiennement les réseaux sociaux (source : Stilde).
  • En 2016, 74% des Français utilisaient le web et les réseaux sociaux quotidiennement et y passaient environ 18 heures par semaine (source : étude Credoc 2016).
  • En 2018, on sait que 55% des français se connectaient régulièrement à internet par l’intermédiaire de leur mobile. Soit + 13 % par rapport au pourcentage publié en 2016 (source : ACERP).
  • En 2019, 9 internautes sur 10 effectuent des achats sur internet (tous supports numériques), ce qui représente 38,8 millions de français et près de 88% des internautes (Source : FEVAD).

Les chiffres clés de la transformation des entreprises à l’ère du digital

  • Aujourd’hui, 56 % des entreprises pensent que la transformation numérique est une opportunité et 91% des ETI comptent engager leur transformation digitale. Pour 40% des sociétés ayant déjà mis en place des stratégies, elles constatent des améliorations de leurs résultats et 44% estiment gagner en efficacité opérationnelle. Enfin, 41% des entreprises affirment que cela a amélioré leur relation client. (source : Socialy, chiffres 2018).
  • Selon une autre étude, la révolution du numérique au sein des entreprises a eu de forts impacts sur les individus. 48% ont vu leur fonction impactée, 41% ont ressenti des impacts sur leur façon de travailler et seulement 27% se sentent vraiment à l’aise avec toutes les nouveautés amenées par le digital. Du côté des dirigeants et des managers, 89% pensent qu’il est nécessaire d’adapter le plan de formation de l’entreprise pour mieux accompagner les changements (source : étude Abilways Digital).
  • En 2016, Think With Google publiait son baromètre de la transformation digitale et recueillait le ressenti des entreprises. Pour 95% des répondants, l’innovation digitale était un facteur clé de réussite et de croissance. 3 ans plus tard, c’est toujours le cas. Pour 93% des dirigeants, le digital était déjà perçu comme un moyen efficace d’enrichir l’expérience client. Aujourd’hui, les entreprises axent leurs efforts en ce sens.

Comment le numérique impacte le marché de l’emploi, l’organisation de l’entreprise et la vie au travail ?

Le digital impacte aujourd’hui le monde du travail de bien des façons.

  • Dans un monde qui change rapidement, le maintien de l’employabilité devient un enjeu important pour les actifs.

Dynamiser son employabilité à l’ère du numérique est devenu essentiel pour les actifs en recherche d’emploi et les salariés souhaitant évoluer professionnellement ou se reconvertir. Le Ministère du Travail défini l’employabilité comme la capacité à évoluer en autonomie à l’intérieur du marché du travail, dans le but de déployer son potentiel dans la durée. Ce maintien de l’employabilité passe inévitablement par la formation continue et le développement des compétences digitales. L’intelligence émotionnelle et les soft skills tiennent désormais également une place importante sur le marché de l’emploi, les actifs doivent donc s’y préparer. 

On sait aujourd’hui que les actifs à l’ère du numérique vivent des changements plus fréquents dans leurs carrières professionnelles. D’après les derniers chiffres transmis par l’Observatoire des Trajectoires Professionnelles pour l’année 2018, au moins 1 actif sur 3 a connu une transition professionnelle (contre 1 sur 4 auparavant)

  • La transformation des métiers s’accélère avec la montée en puissance du numérique

Aujourd’hui, le marché de l’emploi subit de profonds changements et les transformations métiers s’accélèrent en même temps que le digital devient incontournable. Selon la dernière enquête réalisée par le COE (conseil d’orientation pour l’emploi), 10% des 5 emplois actuels présentent de grandes vulnérabilités dans un contexte d’automatisation. D’autre part, 50% des métiers devraient voir leur contenu transformé dans les 10 à 15 ans à venir.

  • La gestion du temps et de l’organisation au travail devient une priorité

La digitalisation massive des entreprises, l’explosion de la Data et le fait que nos modes de vie impliques de nombreuses sollicitations, ont fait que nous manquons de temps. Ne pas se laisser déborder au travail est devenu difficile pour de très nombreux actifs à l’ère du numérique et cela amène du stress et des émotions négatives. La gestion du temps et la priorisation des tâches deviennent alors des clés essentielles en terme d’efficacité professionnelle et de bien-être dans le monde du travail d’aujourd’hui.

Selon les résultats de l’Observatoire du stress au travail publiés par le cabinet de conseil Stimulus,  52% des salariés présentent un niveau élevé d’anxiété au travail. La cause principale est imputée au fait de devoir traiter des informations complexes et nombreuses et au manque de temps.

  • L’automatisation des tâches intelligente est en train de devenir incontournable et se montre prometteuse pour l’avenir

Aujourd’hui, on sait que de plus en plus d’entreprises font appel à des solutions d’automatisation des tâches. Une tendance qui croît à mesure que le temps passe. D’après une étude réalisée par Accenture sur l’automatisation des tâches, l’intelligence artificielle permetant cette meilleure gestion des tâches pourrait représenter jusqu’à 40 % de productivité supplémentaires dans les années à venir.

  • De nouvelles façons de communiquer et de manager sont instaurées

Une mauvaise communication au travail est source de stress, de tensions, et de conflits. Un sondage réalisé par Opinionway dans le cadre du Salon du Management récemment, montre que la gestion des tensions au sein des équipes est la première source de difficultés pour les managers (40%). La lutte contre les habitudes et la résistance au changement vient en seconde position (39 %). Enfin, 40 % des managers estiment qu’il y a eu des innovations managériales au cours des 2 dernières années, notamment sur le partage d’information, la recherche d’un fonctionnement plus agile ou encore la promotion du bonheur au travail. Tout cela montre bien que le monde du travail change.

  • Le management collaboratif se généralise au profit d’une meilleure gestion de l’activité et d’une qualité de vie au travail (QTV) plus épanouissante

Le marché de l’emploi actuel est en pleine transformation et les méthodes de management classiques sont peu à peu délaissées au profit d’un management collaboratif qui abaisse les barrières hiérarchiques. L’ère du digital a instauré le règne de la créativité, de la responsabilisation, du travail d’équipe, des soft skills et de l’intelligence émotionnelle. D’après diverses études récentes, on sait aussi que les entreprises se soucient davantage du bien-être de leurs collaborateurs aujourd’hui car elles mettent en oeuvre des actions dans le cadre de la Qualité de Vie au Travail (QTV).

Emma Quinkal