Jeanne Yliss : « Toutes les inventions, les créations, nous les devons à des audacieux qui sont passé outre leurs peur »

Le temps du confinement est bien souvent celui où l’on redécouvre l’objet singulier qu’est le livre. Dans son roman intitulé Pas sans lui qui vient de paraître, Jeanne Yliss, invite les lecteurs à redonner la part belle à la quête de soi. Si elle écrit la nuit, elle exerce en tant qu’orthophoniste le jour. Un lien aux mots et au langage qui perdure. Interview.


Mathilde Aubinaud – Quel est votre premier souvenir avec l’écriture?
Jeanne Yliss :  J’ai appris à lire très vite aussi j’ai commencé à écrire jeune. Mon premier souvenir remonte à mes 8 / 9 ans environ. J’écrivais des pièces de théâtre, que je mettais en scène et interprétais devant mes parents et une grand-tante. A partir de là j’ai toujours écrit sous une forme ou une autre (nouvelles, piges journalistiques, blog, fascicule historique à la demande d’une commune où je travaillais, romans).

Le roman qui vous a façonnée : 
Plus qu’un roman je dirais un ensemble de romans : les Rougon-Macquart d’Emile Zola. Enfant, j’adorais me plonger dans cet univers pour suivre l’évolution des personnages à travers plusieurs générations. J’étais transportée dans une autre époque tellement l’œuvre me paraissait réaliste. Toutefois, ce qui retenait le plus mon attention était le portrait qu’il brossait de la société dans laquelle il évoluait en s’immergeant dans l’histoire d’une seule famille. Il n’interprétait pas, il exposait des faits.

Vous travaillez en tant qu’orthophoniste; en quoi votre métier a-t-il un lien dans votre rapport au langage?
Ma patientèle est essentiellement constituée de personnes porteuses de handicap et de personnes présentant des maladies neurologiques acquises. Par conséquent, j’ai appris à communiquer autrement qu’avec le langage oral et écrit (par exemple avec le français signé, la communication par échanges d’images, la communication avec un code visuel). Mon travail quotidien auprès de ces personnes et leurs familles n’a fait que renforcer ma conviction de la nécessité d’avoir à disposition un langage, quel qu’il soit, pour manifester une demande, un besoin, une émotion afin d’interagir avec son environnement et limiter les troubles du comportement. Le langage est essentiel à la vie en société. 

De quelle manière l’audace est-elle une notion qui résonne pour vous?
Je répondrai avec cette célèbre phrase de Mark Twain « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ». Toutes les inventions, les créations, nous les devons à des audacieux qui sont passé outre leurs peurs, les jugements, les critiques ou les barrières que d’autres s’employaient à poser. Ces audaces-là permettent les avancées collectives. À titre personnel, je considère que l’audace permet la réalisation de soi.  

-En cette période de confinement, votre rapport à l’écrit a-t-il évolué? De quelle manière? 
J’écris davantage et plus régulièrement puisque mon deuxième roman est en cours. J’ai du temps pour moi autant le mettre à profit pour avancer dans mes projets. En revanche je lis moins ! 

-Qu’aimeriez-vous que les lecteurs de Pas sans lui retiennent de votre roman? 
J’ai fait passer des messages tout au long du roman sur l’importance de l’amour au sens large, de l’amour de soi,  de l’acceptation de soi et des autres tels que nous sommes, dans nos différences, nos faiblesses, nos forces. Et j’ai conclu mon roman en incitant les lecteurs à « oser ». J’espère que ces messages seront entendus. Je crois que c’est le cas si je me fie aux retours que j’en ai.

Pas sans lui, roman de Jeanne Yliss

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s