Le Louis XVI ; l’esprit brasserie à tout âge

Le partage autour de produits d’exception tel est le défi relevé avec succès par l’établissement familial, Le Louis XVI.

© Karine Sicard Bouvatier

Paris et ses brasseries. Un imaginaire raconté et célébré par les plus grands. On y mange, on y boit, on y vit. Le Louis XVI redonne, lui aussi, ses lettres de noblesse à cet esprit propre à la capitale, de sa terrasse à son bar, la chaleur et le goût des bonnes choses sont manifestes.  Des conversations vives et animées autour de produits de grande qualité des producteurs d’Ile de France pensés pour toute la famille.

© Karine Sicard Bouvatier

Comme à la maison.

A quelques mètres de Saint-Lazare et des grands magasins, on a l’impression d’être chez soi dans cet établissement au bleu profond totalement rénové.

© Karine Sicard Bouvatier

C’est avec enthousiasme que la propriétaire Daïna Savesi parle de son restaurant qui était, jadis, celui de ses parents. D’ailleurs, c’est bien en famille que viennent les convives. Parents et enfants s’y retrouvent le dimanche au repas. Ces derniers pourront savourer un steak signé Hugo Desnoyer qui sélectionne la côte de bœuf. La viande y est tendre et savoureuse tout comme les produits. On savoure la stracciatella bio de la maison Ottanta ; entière et parfumée. Les betteraves de Christophe Latour sont sublimées par une crème à l’espelette.

« Sortir des sentiers battus »

Un établissement sobre, épuré où la surprise interpelle le convive dès le menu ou en dégustant le pétillant vin naturel « Mouette et chansons », jolie promesse pour débuter votre repas.  Cette soif de découverte a nourri Daïna qui évoque les mois passés au Chili avec ses sons, sa joie qui y règnent. Elle entend ainsi participer au lien social et valoriser « la culture du produit ».  Cette audace elle l’a quand elle part toute seule à 20 ans en Amérique du Sud ou encore quand elle reprend la brasserie.

© Karine Sicard Bouvatier

Un autre regard.

Cette cuisine du lien entre les générations est importante pour Daïna, maman de plusieurs filles qui entend « transmettre aux enfants ». Une manière nouvelle d’allier les produits : les noix de Saint Jacques de Dieppe s’allient au maïs de Christophe Latour et de l’éclat de quinoa. Un alliage étonnant et très réussi. Cette audace est confirmée par l’associé de Daïna, Guillaume Clauss-Nasta qui partage cette même passion qui entend « amener les gens là où ils n’ont pas l’habitude d’aller ». Une générosité qui les unit. Le Louis XVI a de beaux jours devant lui !

Mathilde Aubinaud

Le Louis XVI – 47 rue des Mathurins 75008 Paris

Menu déjeuner à 22 ou 26 euros

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s