Marcore : révélation culinaire de la Bourse en votre faveur

Au cœur du quartier de la Bourse et de ses passages, la Maison de cuisine Marcore, a ouvert au printemps 2019. Avec ses espaces bistronomique et gastronomique, c’est une table qui qui fera date.

© Pierre Lucet Penato

Il est de ces saveurs d’antan dont on aime à se remémorer le souvenir. Le tintement de la cuillère, le bouillon toujours brûlant que l’on se plait à goûter encore une fois. Il laisse trace dans l’imaginaire que l’on a de la cuisine. Savoureux, parfumé, il est partie prenante de cette cuisine que l’on transmet, que l’on partage. Ce bouillon est célébré par Marc Favier qui fut notamment chef exécutif aux côtés de Jean-François Piège chez Thoumieux** pendant 5 ans. Aussi, on retiendra, pour l’entrée de Marcore, le subjuguant bouillon de champignons accompagné de foie gras de canard poché agrémenté de céleri et de coriandre.  Sauces et jus divinement maîtrisés offrent une autre appréhension des plats à l’image des Noix de Saint-Jacques d’Erquy avec des endives de pleine terre braisées accompagnées d’une sauce crème-orange et de gremolata qui manifeste aussi cette touche d’agrume.

Bouillon de vrais champignons de Paris, fois gras de canard poché, coriandre et céleri © Pierre Lucet Penato

Chaleureux

La Maison de cuisine de Marc Favier et d’Aurélie Alary est de celles qui vous accueillent avec générosité dans la continuité de leur premier restaurant, Bouillon, rue Rochechouart ouvert en 2014.  Chaque étage a son ambiance et son univers ; la table bistronomique est au rez-de-chaussée, la gastronomique à l’étage.  

© Pierre Lucet Penato

Un escalier en colimaçon et une même attention portée aux convives reçus et accueillis chaleureusement dans un atmosphère cosy.

Homard de Bretagne, fenouil à l’orange, sauce bourride et poudre d’agrumes © Pierre Lucet Penato

Aussi, l’audace y est une protagoniste clé des accords de l’assiette à la raison d’être de l’établissement comme en témoignent Marc et Aurélie : « L’audace fait partie de notre histoire. Il nous en a fallu beaucoup pour ouvrir Bouillon en 2014, et encore plus cette année pour ouvrir Marcore, une maison de cuisine avec deux cuisines différentes à gérer dans un même établissement. L’audace se joue tous les jours, en étant attentifs à nos clients midi et soir, et en travaillant nos cartes en fonction de l’arrivage des produits. » 

Marc Favier et Aurélie Alary © Pierre Lucet Penato

Le bistrot repensé

On s’y sent bien.

Une fois installés et accueillis par Aurélie, ces derniers retrouvent avec joie des plats et des saveurs qui ne sont jamais vraiment éloignés de nos assiettes adorées à l’image des pâtes carbonara ou du moelleux à la noisette. Voilà celui-ci complétement repensé. Il s’accompagne de citron décliné en crème et en eau gélifiée mais aussi d’une créma glacée nocciola et d’une sauce pralinée. Les yeux brillants des petits enfants que nous étions, voici pas si longtemps, ne sont pas loin en redécouvrant ces saveurs.

Truite de Banka en gravlax, fromage blanc, livèche, pomme-céleri © Pierre Lucet Penato

Mathilde Aubinaud

Marcore – table bistronomique

Du lundi au vendredi pour le déjeuner et du lundi au samedi pour le diner

Formule déjeuner :

entrée / plat ou plat dessert : 28€

entrée / plat / dessert : 36€

Menu carte midi et soir :

entrée / plat ou plat /dessert : 36€

entrée / plat / dessert : 45€

Carte de 12€ à 28€

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s