Jean-Pascal Hesse, Directeur de la communication de Pierre Cardin : « Quand on veut réussir sa vie, l’audace est une qualité »

Syncrétique et passionné, Jean-Pascal Hesse est comme habité par l’art. Le Directeur de la Communication de Pierre Cardin l’évoque avec un véritable élan. De la mode à la lumière du Luberon, de Mistinguett à la création, sa curiosité et son enthousiasme sont grands. Interview. 


Jean-Pascal Hesse ©  Fred Goudon

Mathilde Aubinaud : Comment définiriez-vous l’audace? 

Jean-Pascal Hesse : C’est une tendance qui ressemble à une forme de courage et d’assurance, qui nous sert à avancer dans la vie et qui nous est utile si nous voulons progresser.

– En quoi a-t-elle façonné votre parcours? 

Petit garçon, mon grand-père me répétait souvent « qui ose gagne »… l’audace a été pour moi un moyen de vaincre mes peurs et mes doutes et de me projeter plus facilement dans le monde parfois cruel des adultes. Quand on veut réussir sa vie l’audace est une qualité.

Jean-Pascal Hesse et Pierre Cardin

– En quoi s’inscrit-elle dans l’univers de Pierre Cardin

Sa vie est d’autant plus extraordinaire qu’elle est celle d’un homme parti de rien et qui doit sa réussite à cette forme d’audace, celle de croire en lui.

Pierre Cardin est une réussite exemplaire. Précurseur dans de nombreux domaines ; tantôt couturier visionnaire, tantôt homme d’affaires invétéré, il a été un homme audacieux, volontaire et courageux. Sa vie est d’autant plus extraordinaire qu’elle est celle d’un homme parti de rien et qui doit sa réussite à cette forme d’audace, celle de croire en lui.

– Qu’avez-vous appris depuis que vous travaillez à ses côtés? 

Avec lui, j’ai appris la discipline et l’exigence. Travailler à ses côtés n’est pas une sinécure mais c’est la meilleure école de la vie. Il m’a transmis également que rien n’était acquis dans la vie.

– Votre regard sur la mode a-t-il évolué? De quelle manière? 

Je ne me destinais pas du tout à travailler dans le milieu de la mode mais au-delà de son snobisme apparent, j’ai compris très vite que l’industrie de la mode pouvait être le reflet d’une époque et aussi d’une culture. Elle participe sans aucun doute au rayonnement de l’image de notre pays dans le monde et grâce à Pierre Cardin, qui a fait de son nom une marque connue et reconnue, cette industrie protéiforme et gigantesque peut faire vivre des milliers de personnes. Le luxe s’impose partout à nous aujourd’hui et si la mode se cherche un nouveau modèle économique, elle continue à nous faire rêver malgré tout et… cela n’a pas de prix !

– Vous avez écrit plusieurs ouvrages. En quoi l’écriture permet-elle de dévoiler un autre regard? 

J’ai écrit d’abord pour me faire plaisir et faire partager ce plaisir. Ecrire m’a permis de communiquer différemment. Au commencement c’était un moyen aussi de me surpasser. Si j’ai toujours aimé les beaux livres, cela m’a ouvert les portes d’un monde nouveau. L’édition est un univers passionnant. Mon rêve serait même d’avoir un jour, une librairie. Un pari peut-être audacieux…

– Votre prochaine audace :

Partir à Capri, mon île préférée et commencer à travailler sur mon nouveau projet de livre que je porte en moi depuis longtemps. Il verra le jour au printemps prochain…


Propos recueillis par Mathilde Aubinaud

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s