Jean-Claude Cathalan, Pésident du Comité Montaigne : « Pour une audace créative » 

Jean-Claude Cathalan, Pésident du Comité Montaigne : « Pour une audace créative » 

Rencontre à ciel ouvert entre art et luxe au cœur du 8ème arrondissement. Les Maisons de la rue François Ier et de l’avenue Montaigne dévoilent des objets d’exception lors de cette nouvelle édition de la Promenade pour un Objet d’exception qui vient d’avoir lieu. Interview du Président du Comité Montaigne, Jean-Claude Cathalan, pour La Saga des Audacieux.

« La création, et le savoir-faire de nos Maisons. »

Mathilde Aubinaud : Comment est née la Promenade pour un Objet d’exception?

Jean-Claude Cathalan :  Les vendanges étant passées au rythme d’une tous les deux ans, il nous fallait trouver une idée de manifestation pour l’alternance. L’idée nous est alors venue d’une soirée orientée sur la création, et le savoir-faire de nos Maisons.

En quoi est-ce une manière singulière de vivre les Journées du Patrimoine?

 C’est une manière de vivre à notre façon les journées du patrimoine, les objets exposés étant soit issus du patrimoine des Maisons, soit issus de leur savoir-faire, et ce savoir-faire est partie intégrante de leur patrimoine.

De quelle manière permet-elle de faire rayonner les maisons du Comité?

 La Promenade pour un Objet d’Exception permet de mettre en avant les savoir-faire, souvent exceptionnels, des Maisons qui leur donne toute leur noblesse et font ressortir le côté unique de leurs produits. La communication sur cet aspect noble de leurs métiers leur apporte un rayonnement autre que celui de la publicité.

Quels liens tissez-vous entre l’univers de l’art et celui du luxe? 

Le luxe signifie création, activité commune avec l’art. Il est fréquent de trouver dans les créations de nos Maisons de vraies œuvres d’art et le luxe est ainsi créateur d’art, le grand art devenant lui-même partie intégrante du luxe.

Jean-Claude Cathalan, Président du Comité Montaigne

Quelle part l’audace joue-t-elle dans les actions mises en place par le Comité ? 

« Nos actions se doivent donc d’être à la hauteur de notre univers et ne pas tomber dans la banalité des actions habituelles. »

L’audace est nécessaire dans les actions du Comité et il nous appartient d’en faire preuve. L’ Avenue Montaigne et la rue François 1er ne sont pas des artères banales et nos Maisons sont créatrices, donc l’audace est pour elles quotidienne. Nos actions se doivent donc d’être à la hauteur de notre univers et ne pas tomber dans la banalité des actions habituelles.

L’idée des Vendanges fut en son temps originale et quelque peu audacieuse. A chaque édition nous nous permettons des audaces d’animation. Il en est de même pour la Promenade pour un Objet d’Exception, et que dire de nos illuminations où nous nous permettons toutes les audaces créatives pour avoir les illuminations que l’on vient voir de tout Paris.

Propos recueillis par Mathilde Aubinaud

Publicités

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s