« L’échec n’a rien de fatal » 

« L’échec n’a rien de fatal »

 La ténacité et l’audace sont deux valeurs  piliers de l’aventure entrepreneuriale. 

Aussi, Roland Berger, BpiFrance et Columbia Business France ont initié avec 3i et Spencer Stuart la première édition de la Palme du Rebond qui aura lieu le 27 juin. 

La Saga des Audacieux est partie à la rencontre de Jobic de Calan est Président  et Benoit Parizet est vice-Président du Columbia Business Club de France, le club des alumni francophones de Columbia Business School (New York). Interview. 

Sans titre

Mathilde Aubinaud : En quoi consiste la palme du rebond ? 

Jobic de Calan et Benoit Parizet : La Palme du Rebond est un prix original, associatif et transatlantique, dont le but est de récompenser un entrepreneur ayant échoué et retrouvant le succès dans une nouvelle aventure entrepreneuriale.

« L’audace, c’est ce grain de folie qui vous dit que le résultat espéré est plus fort que le danger. « 

-Pourquoi l’audace est-elle une valeur importante ?

L’audace est un état d’esprit essentiel pour créer de nouveaux projets, pour avancer, pour changer le monde. L’audace, c’est ce grain de folie qui vous dit que le résultat espéré est plus fort que le danger.

Photo - J de Calan - Juin 2016
Jobic de Calan

-Ose-t-on assez ? 

L’audace est une question de caractère. L’important est de savoir choisir le moment et de se sentir entouré.

-Quel rôle joue la ténacité dans la construction d’une carrière ? 

La ténacité est primordiale. Comme nous le disait un professeur de Columbia Business School, « votre carrière n’est pas un marathon mais un ultra-marathon« . Il faut être tenace et endurant.

-La figure qui vous inspire ? 

Très certainement Thomas Edison, un homme qui a su combiner science et entreprise.

Benoit Parizet 26 octobre 2016
Benoit Parizet 26 octobre 2016

– En quoi la Caisse des dépôts incarne-y-elle l’audace ?

Le groupe Caisse des Dépôts accompagne l’audace de milliers d’entrepreneurs et de porteurs de projets territoriaux chaque année, ce qui est en soi une forme d’audace. Le lancement récent de la Banque des Territoires au service de tous les acteurs publics locaux (collectivités locales, organismes de logement sociaux, notaires….) dans tous les types de territoires est une autre preuve.

-Que faudrait-il faire, d’après vous pour s’autoriser à échouer ? 

Savoir que l’échec n’a rien de fatal et qu’à vos côtés, un réseau est prêt à vous soutenir et à vous aider à repartir.

« La seule chose dont nous devons avoir peur est la peur elle-même »  Roosevelt

– La sentence qui vous inspire ?  

« La seule chose dont nous devons avoir peur est la peur elle-même » qu’a prononcé Franklin Roosevelt le 4 mars 1933 lors de son discours d’inauguration comme président des Etats-Unis.

Publicités

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s