Monique Pelletier, ancienne Ministre : « L’audace c’est surmonter les lieux communs et les habitudes »

Monique Pelletier, ancienne Ministre : « L’audace c’est surmonter les lieux communs et les habitudes »

Il est de ces rencontres qui comptent. Grand-croix de la Légion d’honneur, Monique Pelletier en est une.

Secrétaire d’Etat à la Justice puis  Ministre de la Condition féminine et de la Famille sous  Valéry Giscard d’Estaing, Avocate, elle a épousé son siècle en mettant sur le devant de la scène de grands combats.

MPAP
copyright : Droits réservés Monique Pelletier et Alain Peyrefitt

 A l’occasion de la publication de son livre, Souvenirs irrespectueux d’une femme libre, rencontre pour La Saga des Audacieux.

« J’aime la vie »

« J’aime la vie et j’aime la vieillesse ». Avec passion et sans détours, entière, elle se raconte. Elle saisit ces instants précieux qui vont de la vie une grande aventure. Avec des mots justement choisis, elle dévoile ses Souvenirs irrespectueux d’une femme libre, livre qu’elle dédie à ses petits-enfants. « C’est un peu l’histoire de ma vie ».

Couverture_HD

Elle a construit sa vie. « Je n’ai pas aimé mon enfance » se rappelle-t-elle. Alors, elle a décidé de dessiner les années suivantes à sa manière. En étudiant et en travaillant. Née en 1926, Monique Pelletier est une femme de combats à l’image de celui contre la drogue.

Elle porte, également, dans l’agenda politique et médiatique, la question du handicap. Elle déplore combien les personnes handicapées sont exclues de nos vies. Cela a été une grande souffrance pour elle, « la grande épreuve de ma vie » se souvient-elle. Elle évoque aussi la dignité face à cette épreuve et « le sourire » du Pater familias.

IMG_7004
copyright : Droits réservés Monique Pelletier

De l’importance de s’engager

La  justice aussi lui importe. Avocate, elle a pris sa retraite, voici 2 ans et s’occupe à présent des femmes battues. Un engagement de tous les instants. Pour les autres. L’engagement comme direction et sens. Elle se souvient de ses années de scoutisme, « une forme d’engagement ».

L’audace, une forme de courage

 Elle choisit de devenir Avocate. Un autre engagement. Il en va de même dans la sphère politique. Hors du sérail. « Je n’étais pas dupe du tout » explique-t-elle. L’audace est un mot qui lui va bien. « C’est une forme de courage. C’est surmonter les lieux communs et les habitudes. Si l’on a un but qui mérite d’être atteint, il faut  aller. »

 L’admiration compte pour Monique Pelletier. Elle cite Françoise Giroud« une grande dame » une des très rares si ce n’est la seule, qui l’ait intimidée. Ensemble, elles déjeunaient une fois par mois.

 Les anecdotes sont en nombre. Avec recul et finesse. Monique Pelletier, par son regard et le courage qu’elle a su prendre compte. Merci pour ses engagements.

Mathilde Aubinaud

Publicités

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s