Gérald Karsenti : Pourquoi Je Crois En L’Intelligence Emotionnelle »

 Gérald Karsenti  » pourquoi je crois en l’intelligence émotionnelle »

Gérald Karsenti est l’auteur de l’essai « Leaders du troisième type : pour redonner du sens à notre engagement« . 

Rencontre avec le Président d’Hewlett Packard Enterprise France et Vice-Président Global Sales EMEA pour La Saga des Audacieux.

« L’inspiration est nécessaire »

« C’est en lisant des romans que j’ai trouvé des idées de management. » Gérald Karsenti, Président d’HPE France, a été façonné par la littérature. Il se souvient de sa lecture de Belle du Seigneur, d’Albert Cohen et ce « souffle amoureux qui peut transporter quelqu’un« ‘. Il explique :  » Quand on est dans la passion, on peut être amené à faire des choses extraordinaires. J’ai alors compris à quel point l’inspiration était nécessaire. » Une inspiration qui porte ses équipes chez HPE. Investi sur les enjeux des femmes en entreprise et sur ceux du leadership, il est professeur affilié à HEC et Sciences-Po.

New2016
Gérald Karsenti

Se préparer à la transformation digitale et de l’arrivée de La génération Z

Dans ce livre, que l’on lit avec un vif intérêt tant il est rythmé, sont associées illustrations judicieuses de Clod et regards sur le leadership. Une prise de parole vivante écrite, fort du témoignage de Gérald Karsenti et des points saillants de l’Histoire façonnée par des leaders. Il présente plusieurs types de leaders. Ceux qui dominent dans les différentes sphères aujourd’hui et ceux qui émergent en raison de la transformation digitale et de l’arrivée de La génération Z. Cet essai donne les clés pour comprendre le monde de demain.

« Le leader narcissique ne renonce pas. »

Il dresse un état des lieux de ces figures qui jouent un rôle décisionnel. « Le monde actuel est gouverné par des narcissiques. Ils présentent des qualités indiscutables pour le leadership. » Il brosse ainsi leur personnalité : » charismatique, ce type de leader inspire, il sait convaincre et ne il renonce pas ». Des failles sont pourtant présentes avec ce type de profil.

Quand le leader narcissique est dominant, il peut, en effet, « sombrer dans des excès qui peuvent l’emmener dans des déviations lourdes pour lui mais aussi pour ceux qui le suivent. » Bien entendu, la toile de fond ne cesse d’évoluer à l’ère du social media. Cela a des conséquences pour la mise en scène de ces figures. C’est, en effet, explique-t-il « un terreau pour développer un ego…. ce qui peut se révéler néfaste« .

« L’intérêt collectif prime pour le leader collectif sur l’individuel »

Pour le monde de demain qui émerge, d’autres qualités sont attendues. Elles sont présentent chez « les leaders érotico-narcissiques ». Gérald Karsenti explique que les leaders du troisième type, savent prendre en compte l’avis des autres. « Ils savent écouter. Pour eux, l’intérêt collectif est passe avant l’intérêt individuel. » Leurs équipes sont constituées de talents multiples.

9782212563757_h430

« Il faut que l’on apprenne à faire de la réussite collective un enjeu » explique Gérald Karsenti qui est aussi Influenceur sur Linkedin. Cet apprentissage du collectif commence alors que l’on est enfant dans sa famille puis se poursuit à l’école et pendant le cycle de formation.

Les politiques ont aussi un rôle de jouer. Ils se doivent de donner du sens à leur projet.  » il faut des programmes, des initiatives, un but qui dépasse un objectif chiffré ». Il interroge : « de quelle société parle-t-on ? Que veut-on ?« 

Une figure qui l’inspire? D’emblée il évoque Alexandre le Grand : « j’ai beaucoup d’admiration pour son ce personnage qui a cette eut la chance d’avoir été éduqué par Aristote. C’était un visionnaire hors pair. » Le fils de Philippe II eut l’idée de rassembler les différentes cultures et a aussi diffusé la culture hellénistique.

« Il faut du digital et des idées. A l’ère du digital, l’innovation et les idées deviennent déterminantes »

Une culture qui s’appuie sur un syncrétisme. Celui-ci s’établit grâce aux liens tissés entre les générations. « Plus on arrive à créer de l’intergénérationnel, plus on est efficace pour l’entreprise de demain ». Il faut du digital et des idées. Pour lui, « le mariage de l’expérience et de la jeunesse ne peut être que salutaire pour la société.« 

Le leader conserve son rôle-clef fort de sa vision. Il définit la vitesse pour la mettre en œuvre en donnant du sens aux collaborateurs.

La mission principale d’un dirigeant ? « Constituer une équipe ». Cela implique de choisir les bonnes personnes aux bons postes pour une action au bon moment. Bien connaitre les différents styles de leadership est un atout.

Pour le Président d’HPE, la capacité de « porter un projet et de l’emmener » est essentiel. Par ses prises de parole, ses liens tissés avec ses collaborateurs, Gérald Karsenti déconstruit les représentations trop souvent diffusées dans l’imaginaire collectif. Un dirigeant d’entreprise peut, à son image, se révéler être un leader. Tourné vers ses équipes. Tourné vers l’entreprise de demain.

Mathilde Aubinaud

Leaders du troisième type, Gérald Karsenti (éditions Eyrolles), 172 pages.

Publicités

Un commentaire sur « Gérald Karsenti : Pourquoi Je Crois En L’Intelligence Emotionnelle » »

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s