EcoTree : le tremplin des dirigeants vers l’écologie durable

EcoTree : le tremplin des dirigeants vers l’écologie durable

Et si l’écologie durable devenait une véritable opportunité pour les entreprises ? C’est le pari de l’inspirante start-up bretonne EcoTree. Rencontre avec son Président Erwan Le Méné pour La Saga des Audacieux.

 

Mathilde Aubinaud : En quoi EcoTree est-il un pari pour l’entreprise de demain?

Erwan Le Méné : Nous pensons que nous pouvons réconcilier le développement durable et la logique d’investissement. Jusqu’à aujourd’hui, le développement durable s’inscrivait dans une logique de coût, de don ou de mécénat. Nous avons cet exemple d’un cadre dirigeant d’un grand groupe qui nous racontait récemment que, chaque année, il sort le carnet de chèques pour financer des actions de développement durable. Non seulement, il n’en retire aucune contrepartie et le fait donc, en quelque sorte à contrecœur ; mais en plus, la démarche a résolument quelque chose du rachat de conscience. Il confessait en outre ne pas se soucier de ce que deviendrait son chèque, de toute façon utilisé pour financer des projets développés de l’autre côté de la planète.

14182069_10154343635915196_984850540_n

Ce n’est pas comme cela que l’on agrégera les entreprises face à leur responsabilité devant un problème qui engage notre survie et celle des générations futures.

En revanche, si les entreprises trouvent une contrepartie à leur engagement dans le développement durable, alors elles suivront. Nous avons donc développé une offre qui permet aux entreprises de devenir propriétaires d’arbres et d’en retirer le fruit de la coupe quelques années plus tard, lorsqu’il convient de les couper – précisément avant qu’ils ne libèrent le carbone stocké dans leur cycle descendant.

Une initiative locale et traçable

De notre côté, nous supportons l’ensemble des charges du foncier qui nous appartient, mais aussi l’ensemble des charges nécessaires pour que l’arbre arrive à maturité. Si vous nous demandez à quel moment intervient la rentabilité, la réponse est simple : dès le début. L’arbre a une valeur que l’on peut mettre en immobilisation à l’actif du bilan dès le départ. Lorsque l’arbre atteindra la fin de son cycle, une vingtaine d’années plus tard, il aura pris entre 200% et 400% de sa valeur initiale. A noter qu’il n’y a pas, jusqu’à un certain montant, de taxes sur les plus-values dans ce cas-là. Enfin, nous plantons en France, nous sommes donc dans l’initiative locale et traçable, car nous permettons à chaque acheteur, titulaire d’un certificat de propriété, de suivre la vie de son arbre qui est géolocalisé et le volume de CO² capté.

14163662_10154343636515196_1598496057_o

Quels sont les bénéfices pour les clients ou adhérents ?

Basiquement, les entreprises ou les particuliers achètent des arbres et récupèrent leur investissement vingt à trente années plus tard lors de la coupe. Un arbre coupé vaut parfois jusqu’à 400% de sa valeur, si le cours est haut et l’essence précieuse. Mais en plus de transformer un poste de coût en poste d’investissement, nous donnons les moyens aux entreprises de véhiculer une image verte, crédible et perceptible ; d’acquérir un patrimoine forestier à l’actif du bilan, de communiquer sur la quantité de carbone captée, de profiter d’une rentabilité intéressante et, ce point n’est pas le moindre, de déléguer l’entretien des parcelles sans frais.

Nous avons donc imaginé une solution dans laquelle les entreprises, tout en agissant pour la planète, pourraient s’y retrouver en termes d’investissements.

Comment est née votre start-up?

Il y a quelques années, un matin, au bureau, devant une machine à café. Cette machine proposait une option. Si vous apportiez votre propre tasse, la machine le reconnaissait et décidait d’elle-même de ne pas faire tomber de gobelet en plastique. J’ai décidé d’amener ma tasse pour ne pas gaspiller de gobelets. Seulement le prix du café restait identique que vous apportiez votre tasse ou non ! Je ne trouvais pas logique qu’une personne qui décide de faire un geste pour l’environnement ne soit pas récompensée. C’est la même chose, à plus grande échelle pour les entreprises. Les démarches environnementales des entreprises peinent à décoller car le souci de la rentabilité prime sur le reste. Nous avons donc imaginé une solution dans laquelle les entreprises, tout en agissant pour la planète, pourraient s’y retrouver en termes d’investissements.

 

Construire la planète propre de demain.    

Quelle place y joue l’audace?

Elle joue énormément ! Nous allons voir les entreprises une par une après avoir tâtonné pour trouver la bonne personne au bon endroit et après l’avoir convaincue de bien vouloir nous accueillir. Mais ce n’est que le début. Il faut ensuite montrer en quoi notre projet a du sens, en quoi il n’est pas surabondant avec les initiatives déjà prises par l’entreprise. Nous devenons en quelque sortes les agitateurs (parfois même le poil à gratter) de directions débordées qui aimeraient remettre à beaucoup plus tard les sujets de développement durable. Si vous n’usez pas de culot et que vous restez dans les limites des conventions, personne ne vous écoutera. Mais j’ajouterais que nous osons être audacieux car notre objet est plus qu’audacieux : construire la planète propre de demain.

Quels sont les liens que vous tissez avec les entreprises?

S’il faut parfois leur forcer un peu la main au début, les entreprises comprennent vite l’intérêt de la démarche que nous leur proposons. Nous sommes véritablement dans une initiative gagnante/gagnante. Nous leur demandons d’investir dans le développement durable et nous leur promettons un retour sur investissement. De fait, chacun y trouve son compte et nous travaillons donc en bonne intelligence, avec pragmatisme et convivialité. Les directeurs RSE sont nos principaux interlocuteurs. Ils sont ravis de travailler avec nous et réciproquement car il y a de l’interaction en permanence, de l’intelligence collective. Et ensemble, nous multiplions les idées qui, je l’espère, deviendront bientôt des initiatives concrètes.

Pourquoi planter un arbre?

Nous sommes tous des Idefix en puissance. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui affirmait : « Je n’aime pas les arbres ». Chacun de nous a une histoire avec l’arbre : celui que l’on escaladait durant l’enfance, celui qui caractérise ce paysage qui nous habite sans cesse, celui qui trace notre généalogie, celui qui allégorise le passé et le futur, etc. Parce que l’arbre parle à tout le monde, il parle aussi à toutes les entreprises, quels que soient les secteurs d’activités, à tous les salariés dans leur diversité, à tous les consommateurs dans leurs différences. L’arbre est donc un bon moyen d’interpeller la conscience écologique de chacun. Mais il est surtout un formidable réservoir de carbone et joue un rôle écologique majeur dans l’équilibre planétaire. Enfin, arrivé à la fin de son cycle, un arbre possède une valeur financière qui permet à l’entreprise de retrouver son investissement initial, ainsi qu’une plus-value non négligeable.

Pourquoi le développement durable est-il l’enjeu des dirigeants?

Ne nous mentons pas. Ou bien les entreprises prennent le leadership sur une véritable initiative de développement durable et montrent l’exemple à tous. Ou bien rien ne se fera, avec les conséquences que l’on connaît. En cela, les dirigeants ont un enjeu qui n’est pas seulement celui de leur entreprise mais qui est un enjeu  de responsabilité sociale globale, pour ne pas dire de survie des générations futures. Cela étant dit, si l’on veut rester dans une logique purement économique, on peut gagner de l’argent avec le développement durable et EcoTree en est la preuve. Enfin, les dirigeants sont véritablement en train d’intégrer que la responsabilité sociale de l’entreprise est un actif compétitif. Il n’y a pas de croissance lorsque l’on n’offre pas un terreau fertile à l’environnement. Qu’il soit humain bien entendu. Mais aussi social et écologique.

 

Que peut-on vous souhaiter?

De ne pas perdre le goût de l’audace car c’est le sel de la terre. Et cette terre, nous voulons la préserver !

Propos recueillis par Mathilde Aubinaud

Publicités

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s