Alexandre Jardin : « On a cru que la fatalité n’existait pas. Elle n’existe pas. »

Alexandre Jardin : « On a cru que la fatalité n’existait pas. Elle n’existe pas. »

L’écrivain Alexandre Jardin a fondé le mouvement citoyen Bleu Blanc Zèbre. Rencontre avec un faizeux audacieux.

Une façon d’être

« Partons d’une façon d’être : l’audace.  » Alexandre Jardin est de ceux qui content l’audace et la vivent véritablement à travers les éclats du quotidien. L’audace, il l’a connait si bien. Son écriture, sa présence, sa manière d’être. Elle est pour lui, une saveur donnée à la vie, traversée de manière épique et singulière. Tout est prétexte à refuser le fade et le banal. Rencontrer Alexandre Jardin, c’est un hymne à une vie qui jaillit. Loin de se soumettre, d’accepter cyniquement et passivement la situation. Il décide ainsi de fonder « Bleu Blanc Zébre » un mouvement impliquant des citoyens issus de la société civile. Les citoyens sont au cœur de la démarche. Il évoque ainsi « La France Libre ». « Ce sont des gens qui ont une façon d’être. Il suffit de trente mille personnes. Cela part de leur regard sur le monde et de leur aptitude à dire non. La technique suit ».

« On y est allé ».

Il se réjouit : « il y a dans le pays une masse critique de gens prodigieusement audacieux et qui parviennent à régler les problèmes du pays localement en fabriquant des solutions concrètes. » Il déplore que, trop souvent, l’on continue à s’adresser à « des systèmes bloqués au lieu d’aller chercher des solutions ». Celles-ci sont portées par des individus qui créent des systèmes bienveillants et bénéfiques. Il cite par exemple l’association Coexister, fondée par Samuel Grzybowski. Ce mouvement de jeunesse agit pour un mieux vivre ensemble. « Ils n’ont pas demandé une ligne de crédit. Ils ont fait et ensuite ils ont trouvé les moyens. »

Agir plutôt qu’attendre passivement. Il se souvient : « Quand j’ai lancé « Lire et faire lire » je n’ai pas attendu qu’un ministère me soutienne. » Ce programme de développement est né à partir d’une pratique qui fonctionnait localement. « On y est allé ». Aujourd’hui, Lire et faire lire qui promeut la solidarité entre les générations compte 17 600 bénévoles et s’occupe de 650 000 enfants chaque année.

IMG_20150826_095616_zpshdaowjpn

« On a cru que la fatalité n’existait pas. Elle n’existe pas. » Depuis 2 ans, avec les Zèbres, plus de 200 actions ont été mises en place. Comment doit-on faire pour réparer le pays? « Repérer ceux qui le font déjà et les faire monter en puissance pour unifier les efforts territoire par territoire ». L’action au sein d’un territoire est crucial. « Les discours politiques sont macros or les gens vivent bien quelque part ».

« La joie est présente chez les faizeux ! » Il explique : « Dès que les gens fabriquent des solutions ils vont bien. Je vis les plus belles années de ma vie. C’est incroyable ! » Avec les Zébres, l’enthousiasme et l’audace sont pleinement présents. L’audace est pour le romancier « une joie qui se vit dès que l’on dessert le frein à main, la joie commence ». Il l’a saisi très jeune. « J’avais un père incroyablement audacieux ». De son enfance, il garde le souvenir d’une « liberté extrêmement joyeuse et un peu inquiétante. Je voyais bien que mes copains préféraient venir chez des audacieux que chez eux ». De ces années, il a appris la liberté, il a compris que les limites étaient « en carton ». « Je savais que si on voulait quelque chose, on osait naturellement et le monde ne s’écroulait pas ».

Alors, l’écrivain, a écrit et façonné des personnages qui avaient eux-aussi cette liberté-là. « Je vois tous les jours. Depuis que l’on a lancé les Zèbres, ils entrent en relation. » Et avec enthousiasme, il poursuit l’histoire des Zèbres, formidable mouvement et jaillissement qui déverouille le pays. L’audace d’agir ! Merci les Zèbres pour cet appel à une société civile debout !

Mathilde Aubinaud

Publicités

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s