Franck Louvrier : « La politique amène à l’humilité »

 

Franck Louvrier : « La politique amène à l’humilité »

Rencontre pour La Saga des Audacieux avec Franck Louvrier , l’ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy. Il est aujourd’hui Président de Publicis Events et Vice-Président de Publicis Consultants, conseiller régional des Pays de la Loire et conseiller municipal de La Baule-Escoublac. Portrait.

De l’Avenue Achille Peretti au 55 rue du Faubourg SaintHonoré, de Neuilly et sa mairie au « Château », il a été l’un d’eux : un fidèle. Un de ceux qui ont façonné Nicolas Sarkozy. Franck Louvrier a fait partie de ces conseillers qui ont mené le maire des Hauts-de-Seine, le ministre de droite au sommet de l’Etat. Il a fait partie du clan qui a détaché leur candidat du reste des protagonistes du paysage politique. Il est resté, a tenu et l’a mené haut. Des jeunes années dans le sérail politique, il n’a nullement été un spectateur passif mais un stratège qui a su déceler et révéler l’animal politique. Un acteur clé de « la firme Sarkozy ». Un homme de l’ombre qui éclaire. L’histoire de la conquête du pouvoir de Nicolas Sarkozy n’est pas la destinée d’un homme seul. Au contraire. Une bande. Invincible. Rencontre avec l’un des artisans du pouvoir.

Un parcours inattendu

« Au fur et à mesure de ma vie, j’ai fait des choix que j’ai voulu décider plutôt que des choix imposés. » Il débute  par le droit en pensant embrasser la profession de commissaire de police. Ce ne sera finalement pas sa voie. Étudiant à l’ESG, il fait un stage dans la communication événementielle, univers pour lequel il travaille actuellement. Il rencontre par ailleurs, dans ses jeunes années d’adulte, la parlementaire de Nantes Elisabeth Hubert et devient son assistant parlementaire. Il la suit quand elle devient ministre de la Santé publique et de l’assurance maladie. Il poursuit au Ministère. Intervient alors Alain Juppé qui lui  demande de reprendre le service de presse du RPR. Il accepte et y reste. Il y fera une rencontre clé : Nicolas Sarkozy et le suit. « Je l’ai suivi dans ses responsabilités en tant que chef  de cabinet à la  mairie de Neuilly, dans les ministères et à l’Elysée en charge de sa communication ». Après ces années de politique, il décide de changer. «  Maurice Lévy m’a proposé la présidence de Publicis Events ». Il rejoint le groupe de communication sans pour autant abandonner la politique, bien au contraire. Attaché aux Pays de la Loire, il est élu dès 2010, conseiller régional. Il est également conseiller municipal à La Baule-Escoublac.

image1
Franck Louvrier

« L’utilité doit primer sur tout le reste. Jour de victoire comme  de défaite ».

Ce père de famille, papa de Pia, 11 ans, évoque sa vie rythmée « par l’intérêt de ce que je fais ». En fin de semaine, il rejoint sa terre natale et il avance. Ne stagne pas, jamais. Pour lui, la remise en cause est permanente. « L’utilité doit primer sur tout le reste. Jour de victoire comme  de défaite ». Lucide, il explique que « la politique amène à l’humilité. Rien n’est gagné à l’avance ». Il loue le syncrétisme de la politique : « c’est un enrichissement permanent ». L’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a d’ailleurs appréhendé la chose publique sous un prisme singulier : la communication.

De l’idée créatrice

« L’essentiel ce sont les idées. S’il y a une bonne idée mais que l’on ne sait pas la défendre, elle ne passera pas. La communication est intrinsèque à la politique » souligne-t-il. Les impétrants sont légion. Comment émerger à l’heure où règne la profusion? « La différentiation passe par l’idée créatrice. La création est  ce qui fait gagner ».  Il loue la capacité de pouvoir emporter une idée de « façon originale et différente ».

« En politique on est locataire du succès ». Bienveillant et loin d’être cynique, il n’est pas dupe des rouages du pouvoir. « On sait que le succès est éphémère ». Il n’y a pas  véritablement de confort. « On ne s’installe jamais. Quand il y a le confort, il y a le danger ». « Si vous n’avez pas d’audace vous n’avez plus d’oxygène ». Il l’appréhende comme « le fruit d’une mise en risque du parcours, des envies ».  Elle fait la différence en étant là on ne nous attend pas. Pour lui, « le risque est avant tout le calcul de la prise de risque ». « On ne peut pas tout emporter avec la raison. Il faut être capable de rejouer ».

« L’engagement personnel : le lien et la force d’un pays ».

Napoléon Bonaparte. Une figure qui l’impressionne pour son parcours, pour tout ce qu’il a fait dans une vie « j’aimerai en faire un dixième quand on voit en si peu de temps ce qu’il a pu réaliser ». Lecteur de biographies, il aimecomprendre les individus qui ont marqué l’Histoire. « J’aime beaucoup plus l’Histoire que la fiction ».  Une histoire de vie qu’il écrit jour après jour sur le terrain auprès des citoyens. « L’ennui c’est l’antichambre de la mort. On a un monde qui a tellement de richesses. Ce qui est dur c’est le choix ». Ce qu’il aimerait faire ? Avec enthousiasme, il se met à énumérer : « découvrir tout le cinéma italien, voyager encore plus, aller dans des endroits inconnus. Mon rêve serait de ne pas dormir ». Il aurait de quoi s’occuper : écrire, découvrir, s’instruire plus, s’impliquer d’autant plus pour les autres. Ce qu’il aimerait qu’on lui dise ?  « Vous êtes utile pour mon entreprise, pour la vie quotidienne ». « Je ne fais pas de la politique par ambition. Je pense que c’est intéressant de se rendre utile aux autres en répondant à leurs préoccupations ». Il souligne la noblesse d’un engagement. « Chaque Français devrait avoir un engagement personnel. C’est le lien et la force d’un pays. Les gens sont capables de se démultiplier ». Ce que l’on peut lui souhaiter ? « bonheur et santé ». Le mot de la fin ? « humilité » lance-t-il spontanément. Un mot qui est tout sauf une posture. Un état d’esprit qui le porte tourné vers les autres. Une politique qui fait sens et tant mieux.

Mathilde Aubinaud

Publicités

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s