Clara Gaymard : « Une entreprise qui ne ressemble pas au monde qu’elle sert ne peut pas le comprendre. »

Clara Gaymard : «  Une entreprise qui ne ressemble pas au monde qu’elle sert ne peut pas le comprendre. »

Clara Gaymard est  Présidente et CEO de GE France, Présidente du Women’s Forum et du fond de dotation RAISE. Elle s’engage pour les entrepreneurs et pour que les femmes accèdent aux postes de décision. Rencontre pour La Saga des Audacieux.

12359742_920308688049492_162074757_o

 

Mathilde Aubinaud : Comment appréhendez-vous la peur face à l’audace ?

« L’audace est une manière de savoir apprivoiser sa peur. »

Clara Gaymard : Si l’on  parle toujours de la peur comme étant un obstacle, je pense  qu’elle aide à  avancer. Si nous n’avons pas peur, nous ne sommes pas vigilants, nous ne faisons  pas attention. La peur peut être une formidable adrénaline pour avancer. L’audace est une manière de savoir apprivoiser sa peur. Il s’agit d’essayer de vivre non pas en faisant des choses raisonnables mais en faisant ce que le désir vous dit de faire.

RAISE est une société d’investissement et un fonds de dotation. Pourquoi l’avoir créé ?

« RAISE : accélérateur d’audace »

Avec Gonzague de Blignières, nous avons créé RAISE parce qu’en France, de nombreux entrepreneurs pourraient grandir plus vite. Nous avons réuni de grandes réussites françaises qui viennent investir pour accompagner les ETI de façon minoritaire en faisant confiance à l’équipe de management.

Nous aidons les grow-up, ces jeunes entreprises de croissance, qui ont deux ou trois ans d’âge,  à  devenir des entreprises pérennes.  Nous les aidons à bâtir une meilleure stratégie et à aller plus vite dans leur croissance. On pourrait définir RAISE  comme accélérateur d’audace !

12351412_920308711382823_1540423265_o
Clara Gaymard à Early Metrics, jeune entreprise de croissance, pour l’aider à accélérer son développemen

Vous avez présidé, pour la première fois,  cette année, le Women’s Forum ? Quel regard portez-vous sur cette 11ème édition ?

Le Women’s Forum est un forum mondial qui réunit  plus de 1300 personnes. L’objectif est de donner la parole aux femmes pour qu’elles expriment leur vision sur des sujets économiques et sociaux cruciaux de demain.

Aujourd’hui, les  femmes occupent des postes de responsabilité, mais pas de postes de décision.  Le monde est gouverné par des hommes à quelques rares exceptions près comme Angela Merkel ou bien Christine Lagarde.  Comment faire pour que le pouvoir soit partagé ? Pour qu’il y ait un équilibre et une harmonie.  Une vision différente est une force.

Comment appréhendez-vous les perspectives entre les Etats-Unis et la France face à l’enjeu des talents ?

S’il fallait établir une différence, en  France nous avons davantage l’habitude de recruter des experts  et des spécialistes. Les Etats-Unis mettent plus en avant les talents. La France sait créer et s’appuyer sur des compétences. Saluons le management à la française. Les Français sont cultivés. Lorsqu’ils s’adressent à un Chinois, ils savent ce qu’est  la culture chinoise. Les  compétences sont diverses.

« La France sait créer et s’appuyer sur des compétences. »

Les Français n’ont absolument pas  à rougir de leurs compétences. On a beaucoup à apprendre des Etats-Unis. Ils sont, sans doute, beaucoup plus armés que nous pour construire de meilleurs écosystèmes : plus grands, plus efficaces dans l’utilisation des compétences. Nous devons nous en inspirer et avoir confiance en nos forces.

 

« Je suis animée par l’admiration. »

Qui vous anime et vous inspire ?

Je suis animée par l’admiration. J’aime admirer les personnes pour ce qu’elles font, pour ce qu’elles disent et aussi pour ce qu’elles apportent au monde. J’ai été marquée par des rencontres.

Vous évoquez beaucoup l’importance  de la parité pour les performances de l’entreprise. Dans quelles mesures a-t-elle un impact ?  

« La diversité est une force. »

 

Une entreprise qui ne ressemble pas au monde qu’elle sert ne peut pas le comprendre.  La diversité est véritablement une force. Dans une entreprise où il n’y a que des clones, ils ne verront pas le marché qui va venir. Ils ne verront pas non plus la disruption. Les équipes où la parité est bien présente sont plus performantes. Nous sommes plus intelligents a plusieurs. La richesse collective est beaucoup plus importante.

Propos recueillis par Mathilde Aubinaud

Publicités

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s