Dorian Dreuil impose sa chance

A 23 ans, Dorian Dreuil invite au respect et à l’admiration. Citoyen engagé, il est le plus jeune membre du Conseil d’Administration de l’ONG Action contre la Faim et a été brillamment réélu, à l’unanimité, Délégué à la Vie Associative. Rencontre avec un passionné de l’humanitaire et l’engagement.

01-2

TPE : travaux personnels encadrés. Une épreuve du baccalauréat dont se souviennent les lycéens. Mais plus encore, Dorian Dreuil. Alors en classe de 1ère, avec ses camarades, il décide de consacrer son TPE aux ONG. Ils sont reçus par Aude Géva, la déléguée départementale d’Action contre la Faim à Toulouse. Avec gentillesse, elle leur conte l’organisation, et l’importance des délégations départementales dans la chaine humanitaire de l’ONG qui s’engage contre le fléau mortel qu’est la sous-nutrition dans le monde. Dorian, rapidement, rejoint l’association en 2008, il a alors 16 ans et devient bénévole dans la délégation de Toulouse.

Motivé, il se laisse prendre au jeu et prend des responsabilités au niveau départemental. Il est, de 2012 à 2015, Délégué départemental d’ACF à Toulouse. Il organise des événements de collectes de fonds, des expositions ou des conférences entre autres. La délégation départementale est une échelle importante pour l’ONG. Il explique, avec une grande pédagogie : « son rôle est double ; à la fois une collecte des fonds et aussi une promotion de l’image de l’ONG. Sensibiliser aux problématiques de la faim dans le monde, et aux solutions qui existent ». Parce qu’il faut informer les concitoyens de la réalité du terrain et des différents visages de la faim. ACF dispose en France d’un réseau de 34 délégations départementales, soit plus de 400 bénévoles qui s’engagent sans relâche contre la faim. Non, ACF n’arrive pas le jour d’un séisme et d’un ouragan.

Pour les Philippines ou le Népal, ils étaient déjà sur place. Autre exemple : Haiti ; l’ONG était présente depuis 1985 et n’a pas attendu le tremblement de terre pour intervenir. Lors des crises, Action contre la Faim relance des missions d’urgence et propose des programmes de développement à moyen terme avec ce souci constant d’ « intervenir rapidement et sauver des vies ».

Le plus jeune élu au Conseil d’Administration d’Action contre la Faim

Des initiatives sont mises en place à l’image des événements conférences débats, des concerts solidaires… Le voici alors, en tant que délégué départemental, à gérer une équipe d’une vingtaine de personnes bénévoles de tous horizons, à côté de ses études universitaires. Les journées sont rythmées mais les rencontres humaines sont fantastiques. La route de l’étudiant en Droit et Sciences Politiques à l’Université Toulouse 1 Capitole se poursuit avec toujours comme direction le sens et l’attention aux autres. Après avoir rejoint l’Observatoire des Questions Humanitaires , think tank héberge par l’IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques) Dorian poursuit ses études en relations internationales à l’IRIS SUP, l’école des relations internationales de l’IRIS. Une chose est sûre il continuera de jongler entre vie étudiante et engagement associatif.

En juin 2014, le voici candidat pour rejoindre le Conseil d’Administration, l’organe suprême de gouvernance de l’association. Composé de 18 membres bénévoles, ils sont garants de la charte, ont pour objet les enjeux stratégiques et budgétaires et travaillent sur la stratégie long terme de l’association. Dorian entend « ouvrir le CA à la société civile et apporter une nouvelle dynamique». Fort de son expérience militante en délégation départementale il a une vraie perspective de mobilisation citoyenne.

Ce sera le plus jeune de l’ONG à être élu au CA d’ACF. Il est en outre élu Délégué à la Vie Associative. Le délégué à la vie associative, épaulé de deux adjoints, anime le réseau des adhérents d’ACF, soit plus de 600 personnes. Dans cette fonction, il assiste la Présidente de l’ONG dans l’animation de la vie associative qui est garante de l’esprit de la loi 1901 et du modèle humanitaire français ce qui n’empêche pas de le renouveler, le moderniser et le réformer. Un modèle dont la particularité se retrouve dans une organisation autour de deux piliers fondamentaux : un exécutif avec des salariés et un associatif avec des adhérents. La vie associative d’ACF représente l’âme de l’association, l’ADN de l’organisation. C’est sur ce fondement qu’Action contre la Faim a été créée, il y a 35 ans. Il entend donc se sentir « utile et efficace en faisant avancer des dossiers ». Ecouter et solliciter. Deux actions qui le portent et le confortent dans ses actions.

« Il faut être des lanceurs d’alerte. »

Assurément, Dorian a le sens du contact, proactif, tourné vers les autres avec une joie de vivre certaine, le voilà porter à raconter l’aventure ACF avec enthousiasme et authenticité. En New Balance, le voilà avec élan, à exprimer son engagement loin de postures de jeune premier arriviste. Il assume et revendique sa fraicheur et son envie d’avancer. Il entend s’adresser aux jeunes « les adultes de demain qui auront à faire des choix, à s’engager».

Pour le Délégué à la Vie Associative de l’ONG, il est essentiel, qu’ils se sentent impliqués dans les actions. Il évoque un événement phare, la Course Contre la faim qui a lieu le 22 mai chaque année. Ce sont des collégiens et des lycéens qui s’inscrivent en nombre et courent contre la faim dans le monde. Au préalable, des bénévoles de l’ONG se rendent dans les établissements scolaires pour une heure de sensibilisation. Les jeunes reçoivent alors leur passeport solidaire. Ils ont alors pour mission de trouver des sponsors pour la course qui font une promesse de don pour un kilomètre et aussi de courir le plus de kilomètres possible pour démultiplier la promesse de don initial. Ils sont à la fois forts de cette sensibilisation et « au cœur du dispositif de collecte».

Pour Dorian, il est crucial de rapprocher l’action de l’ONG au cœur du quotidien des citoyens en France. D’ailleurs, ACF a fait une campagne de sensibilisation marquante et efficace l’année dernière:

« En 3 minutes, on peut passer un coup de fil. On peut aussi sauver un enfant de la faim ».

L’étudiant, souhaite d’ailleurs, plus tard, travailler dans les relations internationales et le développement. Ce n’est pas un hasard si une figure comme Jean-Christophe Rufin l’inspire. Il cite également Stéphanie Rivoal, Présidente d’ACF qu’il « admire » et aux côtés de qui il apprend sans cesse. Lorsque la Présidente de l’ONG, garante de l’image de l’association lui délègue le porte-parolat, il est intervenu à plusieurs reprises dans des médias régionaux et nationaux comme lors de la campagne « Papertweet ».

Cette campagne de mobilisation invite les internautes à relayer les messages de personnes victimes de la faim auprès des décideurs politiques. Elle est initiée par Génération Nutrition, qui regroupe 8 ONG et demande une mobilisation de l’Aide Publique au Développement de 500 millions d’euros sur 5 ans. Cela permettra de sauver de la sous-nutrition 5 millions d’enfants d’ici à 2020. Le jeune interviewé veille alors à « avoir le bon curseur dans les médias, appeler à la mobilisation sans misérabilisme ». Il faut être, selon lui, des lanceurs d’alerte. Il concède l’importance d’un renouvellement du message auprès du grand public.

« Agir ici, aider là-bas »

Au cœur de sa stratégie, une phrase que l’on pourrait définir comme une signature tellement elle est porteuse de valeur et d’engagement : « agir ici, aider là-bas ». Plus que jamais, Dorian est investi pour une amélioration des conditions des populations qui souffrent. Pour lui, les ONG sont des outils, des véhicules dans lesquels chacun peut s’engager contre le drame de la faim dans le monde. Les citoyens ici, en France, qui s’engagent dans l’humanitaire pour sauver des vies sur le terrain, là-bas. L’un des leviers majeurs de l’action est la mobilisation citoyenne. « Nous avons besoin de l’engagement de tous pour faire d’Action contre la Faim un mouvement fort et peser sur les décisions politiques, pour vaincre la faim. C’est toute la beauté de l’engagement au sein d’ACF, des profils différents et d’horizons variés qui se retrouvent pour une cause qui nous rassemblent. Dans un combat qui nous unis. De cette diversité nous faisons une force et une richesse ».

« Le plus grand serial killer jamais arrêté : la faim. »

Alors oui, l’agenda joue un rôle. Deux dates qui sont importantes pour l’ONG : les journées mondiales de l’eau et de l’alimentation. Pour cette dernière, l’ONG propose chaque année un événement de sensibilisation décliné par l’ensemble des délégations départementales. En 2012 par exemple, une scène de crime a été reconstituée avec le tracé des corps au sol… 10 000 corps qui représentent les 10 000 enfants qui ne passent pas à table chaque jour. Le plus grand serial killer jamais arrêté : la faim. On sait qui il est mais on ne l’arrête pas. Parce qu’il y a une démarche de pédagogie, ACF entend constituer une vraie mobilisation citoyenne pour faire reculer la faim dans le monde envers et contre tout.

Parce que la faim n’est pas une fatalité, il croit en la force de la mobilisation citoyenne, fondement de la particularité du modèle humanitaire français pour renforcer ACF. Une ténacité sans faille de la part de Dorian. Il ne démentira d’ailleurs pas les mots du poète surréaliste René Char. Une sentence qui l’accompagne depuis des années et qui l’incite plus que tout à poursuivre sans relâche son combat lumineux : “Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront.”

Mathilde Aubinaud

Retrouvez Dorian Dreuil sur Twitter: 

ACTION CONTRE LA FAIM

Créée en 1979, Action contre la Faim (ACF) est une organisation non gouvernementale internationale qui lutte contre la faim dans le monde. Sa charte des principes humanitaires – indépendance, neutralité, non-discrimination, accès libre et direct aux victimes, professionnalisme, transparence – fonde son identité depuis 35 ans. Sa mission est de sauver des vies en éliminant la faim par la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition, en particulier pendant et après les situations d’urgence liées aux conflits et aux catastrophes naturelles.

Action contre la Faim coordonne ses programmes autour de 4 domaines d’activités :

Nutrition, santé, pratiques de soins

Sécurité alimentaire et moyens d’existence

Eau, assainissement et hygiène

Plaidoyer et sensibilisation

En 2014, Action contre la Faim est venue en aide à plus de 13 millions de personnes dans 46 pays à travers le monde.

Retrouvez ACF sur les réseaux sociaux : Twitter : @ACF_France, Instagram, Facebook

Publicités

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s