CONVIVIALITÉ, PARTAGE ET GOURMANDISE À VERSAILLES

Convivialité, partage et gourmandise à Versailles

Deux jeunes passionnés de gastronomie se lancent dans une belle aventure collective pour ouvrir leur restaurant à Versailles, en s’appuyant sur un financement participatif.
Retrouvez l’article publié sur le site Jeunes à Versailles

Un nom à retenir qui s’annonce chaleureux et gourmet : « Chez Stefs » initié par Stéphane et Stéphanie. Convivialité, bonne humeur et gourmandise seront au rendez-vous dès que le restaurant ouvrira ses portes. Un projet ambitieux porté à deux avec  l’envie de le partager au plus grand nombre : bienvenue « Chez StefS » et sa magie culinaire. Stéphanie Montjovet et Stéphane Marion se lancent tous deux dans ce grand projet. Et ils le font en s’appuyant sur le soutien de ceux qui croient en eux grâce au système de financement participatif. L’objectif ? 6 000 euros collectés d’ici le 17 novembre à minuit grâce à un appel au don sur le site internet « My major Compagny ».

Un parcours haut en saveurs !

Ces deux gourmets se sont rencontrés chez Hélène Darroze, grand chef français. Ils ont, au cours de leur parcours, côtoyés de beaux noms, Alain Ducasse, Gérard Vié, figures qui les ont marquées. Ils ont exercé leur profession dans de hauts lieux de la gastronomie : Le Café Pouchkine, le Trianon Palace.   « On adore les bonnes tables » souligne Stéphane enthousiaste. Il ajoute : « Un bon restaurant, c’est une personnalité ».  Le dialogue, le partage et l’échange avec les clients sont leur priorité. Venir  chez StefS ?  « c’est comme venir chez nous » explique Stéphanie. Installer une grande table d’hôte avec le wi-fi pour que chacun s’y sente bien dans ce restaurant où il fera bon vivre.  Et là, ils citent les bonnes adresses. Un chocolatier ? Patrick Roger, Un bon gateau? ils sont unanimes: la Pâtisserie des rêves. Stéphanie, qui a étudié plusieurs années à Lyon, cite  le bouchon « Denis et Denise » ou encore la Mère Brazier, véritable empire lyonnais. Ils ont, tous les deux, cette faculté à se réjouir, les étoiles dans les yeux, même devant un simple chou à la chantilly. Leur  souhait ? Que les clients disent en partant : « C’était très bon, on reviendra.. » Pas de doute là-dessus !

Les « StefS » se nourrissent de leurs expériences, de leur histoire passée. Ainsi Stéphanie a grandi à Albertville. Et son enfance savoyarde se verra, sans nul doute, sur la carte des mets. De ce fait,  les fromages de Savoie seront mis en avant à l’image de ceux de l’Abbaye de Tamié.

Stéphane a quant à lui grandi à Versailles. Ils vivent à présent dans le quartier Saint Louis. Le dimanche matin, direction le marché à la recherche de fruits et de légumes. Ils proposeront une cuisine avec, entre autres, des produits du marché en fonction des saisons. Une de leurs dernières réalisations ? Une Tarte fine aux cèpes avec des copeaux de foie-gras… De quoi régaler les papilles des Versaillais !

Mathilde Aubinaud

Publicités

Vous souhaitez réagir? Vos commentaires sont les bienvenus!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s